Les voici les belles photos pourries du soir, mais étant donné le sujet, après tout, quoi de plus normal ?
La photographier en plein jour pourrait nuire à sa transformation, non ?
Bon excuse bidon à part, là j'ai les 2 mini-cham' dans les pattes pour les vacances, avec une gastro familiale par dessus, alors c'est hard pour bosser.
J'ai eu le temps de décaper une bonne partie de la statue avant les vacances, et je compte les jours, les heures, voir les secondes où je pourrais enfin m'y recoller!
Y 'en a qui rêve d'aller à la plage ou aux sports d'hivers, moi je rêve d'avoir du temps pour moi, pour mon travail, ma passion, mes tripes.

vampire_decroute_1

vampire_decroute2

vampire_decroute3

Sous la peinture j'ai découvert de grosse coulures de cire, j'aime mieux pas savoir ce qu'on lui a fait subir avec.

Le plâtre est également ciré d'origine je suppose, il me faudra donc une autre étape après le décapage de la peinture pour la décirer afin de m'assurer une bonne acrcoche de la nouvelle peinture.

Voilà c'était la partie vampire du soir.

Passons à la partie espoir.

L'espoir, de voir régler rapidement mon principale problème du moment, me quitte, en découvrant que malgré mes deux lettres recommandées envoyées à Stephane Gubert et à la Galerie Memmi, aucuns d'eux ne m'a répondus, et pire, j'ai appris Lundi par mon envoyé très très spéciale que le tableau était présent dans la galerie, un très grand tableau dans une très petite galerie, on ne peut pas le rater quand on passe devant.
J'ai donc rapeller mon avocat qui doit envoyer une nouvelle mise en demeure.
Non ça ne veut pas dire qu'on leur dit de rester chez eux dans leur belle demeure mais ça veut dire qu'il faut vraiment, vraiment, pour de vrai, réellement, qu'ils enlèvent ce tableau de la galerie,qu'ils fassent publier un erratum dans beaux arts et qu'ils me remboursent mes frais d'avocat parce que là je suis trop pas contente tout rouge.

Quoiqu'il arrive je ne me laisserais pas faire!